Panier
0 - 0.00$

Votre panier est vide.

Une importante acquisition pour Fibrobec 

Une importante acquisition pour Fibrobec 

fibrobec-aquisition

Fibrobec poursuit son a

cension.  Au cours des dernières semaines, l’entreprise de Beloeil a embauché un nouveau directeur des opérations : « Nous sommes ravis d’annoncer l’arrivée d’Alexandre Farley au sein de notre grande famille. Son leadership et son engagement envers l’excellence opérationnelle seront des atouts inestimables pour Fibrobec et nous permettra de demeurer le chef de file au Canada en fabrication de boîtes de camions en fibre de verre. » mentionne Julien Bergeron, directeur général.

Le nouveau directeur des opérations a le mandat de gérer la production et de veiller à l’approvisionnement : « Ma priorité est de ramener en avant plan, la culture de la Santé et Sécurité de l’équipe Fibrobec. Ensuite je dois aussi gérer nos processus de contrôle qualité afin de m’assurer que nos standards d’excellence soient maintenus. Finalement, mon défi est de supporter l’équipe pour continuer d’améliorer la structure du processus manufacturier et au niveau de la chaîne d’approvisionnement afin d’assurer les opérations. » ajoute Alexandre Farley.

Alexandre Farley devant quelques-unes des nombreuses unités de service entreposées chez Fibrobec

Des patrons à l’écoute

Alexandre a rapidement été impressionné par l’aspect familial et la transparence chez Fibrobec : « Lors de ma première entrevue, le président Fréderic Albert et son équipe m’ont demandé de parler de moi. Je leur ai aussitôt parlé de mes expériences professionnelles mais ce n’est pas ça qu’ils voulaient entendre! Ils voulaient savoir qui j’étais comme humain, si j’étais marié, si j’avais des enfants…ça m’a déstabilisé un peu, je ne m’attendais pas à ça! Et lorsque j’ai commencé à travailler chez Fibrobec, je lui ai mentionné que j’étais très content de travailler pour eux. On m’a aussitôt corrigé en me disant que je ne travaillais par pour eux…mais avec eux! C’est rare qu’on entende ça dans une entreprise! Ça m’a confirmé que j’avais fait le bon choix. La transparence et la vision sont claires. »

Lorsque plus de la moitié des travailleurs parlent l’espagnol…

Sans être parfaitement à l’aise avec l’espagnol, Alexandre est en mesure d’échanger quelques phrases avec les employés de l’usine, qui sont en grande majorité des latino-américains : « J’adore le côté multiculturel chez Fibrobec! Plusieurs nationalités se côtoient. Je discute un peu avec eux et j’essaie de faire l’effort de parler leur langue. » ajoute-t-il avec fierté.

En plus de pratiquer son espagnol, Alexandre suit des cours de mandarin depuis quelques années!

Le jeune homme de 37 ans n’est pas du genre à s’asseoir sur ses lauriers! Il terminera au début de 2025, une maîtrise en gestion de l’ingénierie, à l’université de Sherbrooke : « J’apprends des choses à l’université que je peux appliquer ici, sur le plancher. C’est très formateur. »

Les défis

Comme toutes les entreprises manufacturières, plusieurs défis se dressent sur leur route. La pénurie de main d’œuvre, la communication et la formation sont les principaux enjeux : « Je suis en mesure de bien déléguer le travail aux employés et d’amener du leadership. Je veux briser les silos en impliquant les ventes et aussi les ressources humaines. Le volet santé et sécurité revêt également une grande importance à mes yeux. Nous allons revoir les méthodes de travail et l’équipement afin de s’assurer que Fibrobec demeure une entreprise sécuritaire et appréciée par ses travailleurs. » ajoute-il pour conclure.

Bienvenu chez nous Alex!

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email